Sydney et la solidarité contre le sectarisme

Au vu des douloureux évènements du lundi 15 décembre 2014, nous avons vu à quel point la peur peut secouer nombreux d’entre nous au plus profond de nous mêmes, et à quel point ce que nous pensions impensable peut se produire au cœur de notre quartier financier. Ceci étant dit, les habitants de Sydney – les Sydney-siders – se sont, en ces temps de crise, et pour le bien de la ville portuaire, réunis, dans un mouvement de défi. Les messages ont afflué en soutien à l’islam, en tant que foi paisible et tolérante, composé de personnes ordinaires qui vivent et travaillent dans cette ville cosmopolite qu’est Sydney. Ils ont montré que Sydney ne soutient pas le sectarisme, et qu’il n’y a pas de place pour lui ici.

Les leaders musulmans présentent une déclaration conjointe

Les leaders musulmans se sont rassemblés pour condamner les actions de Man Haron Monis et pour envoyer leur plus profond soutien et leurs prières pleines d’espoir à ceux piégés, ainsi qu’à leur famille.

Les leaders musulmans ont joué le rôle de modèle apaisant tout au long de cette situation turbulente, plaidant en faveur d’une réaction modérée et d’un exercice de prudence. Ils sont devenus les piliers de la stabilité, et non des agents du chaos ; ils ont tendu leur épaule pour pleurer dessus ; ils ont tendu la main de la réconciliation alors que d’autres les pointaient du doigt en les accusant.

#illridewithyou – le soutien et la sureté sont les droits de tous

Une utilisatrice de twitter, Sir Tessa, a lancé cette campagne pour tendre le bras aux musulmans vivant dans le pays, et afficher son soutien à ceux craignant des attaques de représailles dans les transports publics. En quelques minutes, le hashtag « illridewithyou » est devenu un cri de ralliement pour ceux cherchant à montrer leur soutien aux musulmans, et est devenu un symbole de solidarité pour tous les habitants de Sydney.

Ce hashtag est le reflet d’une attitude de soutien que l’Australie a commencé à connaître et de l’effet qui s’en est suivi. Les Sydney-siders ont exprimé la volonté de travailler ensemble pour ce soutien et pour ne pas accentuer la panique. Ils ont pris position en faveur de ce qui est juste qu’est le simple geste de s’asseoir près d’un(e) musulman(e) et d’être sûr qu’ils arriveront chez eux sains et saufs. Qui plus est, ils ont fait le vœu de continuer à agir en ce sens jusqu’à ce que les musulmans se sentent de nouveau en sécurité.

Sydney 2

Cependant, certaines personnes étaient présentes et leurs meilleures attentions n’ont pas été mises en avant par la crise. Ceux qui ont envoyé des messages intolérants et haineux qui ont causé d’inutiles tensions. Le leader de la Ligue Australienne de Défense anti-musulmans, Ralp Cerminara, qui s’est rendu sur la scène pour manifester son rejet de l’islam. Il a rapidement été repoussé par la police. Et en même temps, on a vu apparaître le comportement stupide d’une personne banalisant la situation en prenant des selfies sur la scène de la prise d’otage.

Sydney 3-2Sydney 4

Autorisez-moi à parler brièvement de façon personnelle. Par ces temps de crise, les Sydney-siders ont prouvé que la ville a toujours son esprit de serviabilité et d’amitié pour lequel nous sommes devenus célèbre après les Jeux Olympiques de 2000. Hier, nous avons clamé l’acceptation et la tolérance, et porté un coup aux sectaires honteux. Nous avons porté un coup à l’islamophobie, et nous nous sommes levés pour ces personnes, non pas parce qu’elles sont musulmanes, mais parce que leur religion a été utilisée abusivement par une personne dotée de cruelles intentions. Je soutiens Sydney, pas seulement en disant que je voyagerai avec vous, mais que je resterai avec vous, parce que nous sommes ce qui rend cette ville si incroyable.

Ian Salvador

Traduction : Marion MARIGO

Publicités