The Typewriter en voyage à Cork, la véritable capitale de l’Irlande!

Je suis assez embarrassé d’écrire sur Cork (Corcaigh en irlandais), ma ville natale longeant la rivière Lee. N’importe quel  Corkonian qui viendrait lire ces lignes comprendrait. Voyez-vous, Cork, et en particulier les gens qui en viennent, ont une certaine réputation au sein de la psyché irlandaise. On dit souvent que les habitants de Cork aiment plus que n’importe qui parler de leur ville et raconter combien Cork est fantastique.

Il y a une vieille plaisanterie qui dit que si un Corkonian venait à se poser sur la Lune, il trouverait ça imposant, mais ce ne serait pas Cork. Personne ne contredira le fait que les gens de Cork pensent que leur ville est le centre de l’univers, allant même presque jusqu’à la voir comme une entité politique à part du reste de l’Irlande, avec des prétendus « citoyens de la République de Cork ». Bien que je ne tienne nullement à entretenir ce stéréotype, ceux qui étiquettent Cork comme la véritable capitale de l’Irlande sont, bien sûr, dans leur plein-droit.

Cork a une histoire très riche qui débute par la fondation d’un monastère par Saint Finbarr. Il fut construit sur une tourbière/des terres marécageuses d’où Cork tire son nom (« Corcaigh » étant le mot irlandais pour marécages). Cork a obtenu le statut de « ville rebelle » suite à son rôle dans la Guerre de la Rose, la guerre d’indépendance irlandaise et la guerre civile irlandaise.

Mon top 5 des choses à faire à Cork serait le suivant :

Visiter la Cathédrale de Finbarr. Cork a plusieurs cathédrales et églises à visiter, mais celle de Finbarr est une des plus belles représentations architecturales que vous pourrez rencontrer. Elle possède un des plus grands orgues d’Europe et accueille régulièrement des concerts pour faire démonstration de sa magnifique acoustique.

Visiter l’Université de Cork (University College Cork). UCC est un établissement rempli de trésors, que ce soit son infâme Quad, les vitraux de la Chapelle Honan, le mémorial de guerre ou la superbe collection de Pierres Ogham (l’un des plus anciens alphabets) dans le Corridor de Pierre, il y a beaucoup à voir et à faire sur les terres de la première université cinq étoiles d’Irlande.

Visiter la Galerie d’Art Glucksman. Cette proposition pourrait être considérée comme une tricherie vu qu’elle existe désormais aussi sur le campus de l’UCC, mais elle mérite sa propre entrée rien que pour son étrange design extérieur. La Galerie a remporté beaucoup de récompenses et fait partie des 1001 édifices à voir avant de mourir.

Prendre un café au O’Connell’s Chocolatiers. Je sais que vous pensez avoir déjà bu du café, mais cela restera faux jusqu’à ce que vous ayez goûté celui d’O’Connell’s. Tout simplement, le meilleur café que vous trouverez en Irlande. C’est toujours bondé, mais cela vaut le coup d’attendre. Essayez aussi le chocolat fait-maison, vous ne serez pas déçu.

Partez en balade dans le parc Fitzgerald. Ce sont parfois des choses toutes simples qui font de Cork un endroit si spécial.

Finalement, même avec tout ce qu’il y a à faire ce sont les habitants de Cork qui rendent cette ville si spéciale. Les Corkonians sont très amicaux bien que franchement chauvins. Les Corkonians parleront à tout le monde et seront plus qu’heureux de raconter des histoires ou de chanter une chanson si l’occasion se présente. Ils sont fiers de leur sens de l’esprit et le partagent. Ils ne supportent pas les idioties et n’ont pas peur d’appeler un chat un chat. Cela peut en repousser certains, mais c’est comme ça que Cork se distingue des autres comtés. Juste, n’entamez pas un débat sur Michael Collins…

Auteur : Gary Moloney

Traduction : Jessy Poirié

Publicités