The Typewriter en voyage dans la ville colorée de Stellenbosch

Stellenbosch est la deuxième ville la plus ancienne d’Afrique du Sud. Fondée en 1679 par Simon Van der Stel qui a nommé la ville d’après son nom, c’est l’une des villes les plus célèbres et colorées d’Afrique du Sud.

Par Jeanine Malan  – Traduction: Jessy Perié

Jonkershoek-berge-3

Marron : Cité des Chênes

Du fait des innombrables chênes que l’on peut trouver dans et autour de la ville, Stellenbosch est notamment connue comme la Cité des Chênes ou Eikestad (en Afrikaans et en Hollandais). Les arbres ont été plantés par Van der Stel comme éléments de décoration. Mais ils servaient aussi pour la fabrique de tonneaux en chêne destinés à la vente du vin.

Rouge et Blanc : Vin

Stellenbosch fait partie de la zone des Vignobles du Cap, première région productrice de vin en Afrique du Sud. Les excursions organisées autour de la découverte du vin valent le détour. On y trouve d’éminents vignobles comme Spier (un endroit populaire pour les grands événements), le domaine de Lanzerac qui existe depuis 300 ans, Blaauwklippen (célèbre pour son marché Root 44 chaque semaine) et le domaine De Zalze Winelands Golf Estate.

Lanzerac-2

Bordeaux : Université de Stellenbosch

L’Université de Stellenbosch, créée en 1685, est l’une des institutions d’éducation supérieure majeures d’Afrique du Sud. Elle compte environ 30 000 étudiants, dont 10 % d’étudiants étrangers. L’université possède 10 facultés : agrosciences, sciences de l’économie et du management, médecine et sciences de la santé, sciences militaires, sciences sociales et arts, science, éducation, droit et théologie. Se côtoie également une grande variété de clubs de sports et d’associations.

Vert : Jardin botanique

Le Jardin Botanique de l’Université de Stellenbosch, située dans le centre historique de la ville, possède une multitude d’espèces de plantes du monde entier, comme les dionées. Ouvert gratuitement au public, l’endroit constitue un lieu de détente et de sérénité pour se couper de la ville sans cesse en mouvement. Les visiteurs peuvent se promener, se détendre sur un banc ou sur la pelouse, ou bien se restaurer au café.

1455071_531706136925179_1886576235_n-2

Jaune : Soleil

L’été est long et chaud à Stellenbosch (comme à peu près partout en Afrique du Sud). Un climat bénéfique pour les fermes environnantes. En plus des dégustations de vins, les fermes proposent d’autres activités : pique-niques, cueillettes de fraises, promenades à cheval, festivals de musique en plein air, etc.

10523515_721875887848794_1687675403_n-2

Rouge : Manger et faire la fête

Stellenbosch offre beaucoup de possibilités pour ceux qui désirent sortir faire la fête ou juste aller manger un morceau. Il y a beaucoup de restaurants, de coffee-shops, de pizzerias et boulangeries ou encore des salons où l’on peut déguster des yaourts glacés ou des sorbets. Sans oublier bien sûr les nombreux bars et de discothèques de la ville. Que serait une ville universitaire sans ses boîtes de nuit ou bars ?

Arc-en-ciel : Diversité

Il est donc évident que Stellenbosch est une ville de diversité. Si l’on regarde la langue, la population de Stellenbosch parle majoritairement afrikaans, avec des minorités parlant anglais et xhosa. Si l’Afrique du Sud est connue pour être la « nation arc-en-ciel », les habitants de Stellenbosch sont également de types très divers : blancs, noirs, colorés, indiens, etc. La notion de race à Stellenbosch est une source illimitée de controverse – avec le racisme d’un côté, mais avec de l’autre côté une ouverture d’esprit et un sens de la solidarité de ses habitants.

Publicités